Série: Exposer ses volailles – La première fois

C’était le 7 mai dernier à Victoriaville que les Chicks ont vécu leur première expérience d’exposition. Fallait bien se lancer un jour et mettre à l’épreuve les conseils du pro Étienne Laliberté (voir Série: Exposer ses volailles ).

C’était une exposition amicale d’une journée. Pour plusieurs éleveurs du circuit, un beau moment de se retrouver. Pour moi? Une façon de tester la préparation et toutes les étapes du processus. J’ai décidé d’amener 4 poules et 4 coqs Chantecler (évidemment). Comme mes meilleurs étaient en reproduction, je me suis rabattue sur une deuxième sélection. Pour une première, je me suis dit qu’en cas de pépins ou de maladie, la décision de garder ou non les oiseaux, serait assez facile à prendre.

La planification:13153495_1145402718823455_110777391_n

Après avoir envoyé l’inscription des oiseaux, il me fallait planifier ma première sortie et m’assurer d’avoir tout en main le moment venu. Merci à Étienne (encore) de m’avoir bien mentionné qu’aucune nourriture, bols ou ripe ne seraient fournis lors de l’événement. J’ai pris mon lundi pour aller acheter des bols à mettre dans les cages, une poche de ripe, et tous les articles dont j’aurais probablement besoin le jour J: huile de bébé, lingettes de bébés,Q-Tip, Tyrap, Vaseline etc … J’étais prête.

Conseil 1: Prévoir l’achat des bols d’avance évite de faire comme moi et de payer pour de JOLIS BOLS DE COULEUR une  fortune le moment venu.

13140708_1145402742156786_251711770_nTant qu’à…..bin oui, il y en a toujours des ¨Tant qu’à¨.  Alors tant qu’à y mettre la gomme, M. Chicks me fait faire des cartes d’affaire. Une belle surprise qui valait le coup. Puis, ¨Tant qu’à…¨  allons-y pour les chandails!  Cinq t-shirts pour les Chicks de la maison. Chicklettes nu. 5 était bien fière d’avoir le sien.

La préparation

Deux semaines avant l’exposition, j’ai mis en cage 4 femelles afin d’aider à ramener les plumes dans un meilleur état car, ici, les poules ont été en liberté à l’extérieur tout l’hiver et sortaient d’une mue majeure. Si les plumes n’étaient pas délavées par le soleil, elles étaient passablement sales et à des endroits où je n’auraient jamais pensé. Sous la queue, l’amas de terre était assez impressionnant. Je croyais à tort, à cause des becs et des ongles à limer que les coqs, en cage déjà depuis un bout, seraient plus difficiles à préparer. Erreur. Le lavage des poules a été beaucoup plus difficile. Bonne nouvelle par contre: pas de poux. En tout cas. Rien d’apparent.

Conseil 2: Laver les oiseaux 2 ou 3 jours avant l’exposition permettra à l’oiseau de refaire son lustre naturellement.

Donc le mercredi, je m’y mets pour les femelles. Le bain pour le premier lavage et 2 autres bacs pour le rinçage installés dans 13151913_1289826347739657_6805076442254452206_nla salle-de-bain au chaud. Les dames n’ont pas trouvé ça drôle du tout et croyez moi, après la quatrième femelle, j’étais prête à jeter l’éponge (déjà) et tout abandonné. De gros oiseaux ETTT blancs… amènent nécessairement un lot de travail supplémentaire.  Près de 3 heures pour 4 poules et les coqs n’étaient même pas encore fait et eux, avaient un gros travail de manucure à faire. Oui, cette étape m’inquiétait un brin.

Conseil 3: Pour de gros oiseaux, évitez autant que faire se peut, la salle-de-bain, qui deviendra nécessairement une zone sinistrée.

Conseil 4: Habillez-vous en conséquences. Tablier,  vêtements qui resteront confortables même si mouillés, car mouillé, vous serez.

Le lendemain (jeudi), je reprends mon courage à deux mains et je décide de faire les coqs. Mais cette fois-ci, le soleil est13081597_1149018368461890_161183187_n de la partie. Je décide de préparer les oiseaux dans la grange avec 3 bacs d’eau. Au lieu de laver complètement les coqs, je décide de faire uniquement l’arrière tain et limer becs et ongles. Je réalise finalement que les oiseaux ne sont presque pas sales, bien que les plumes soient quand même jaunies par le maïs. L’étape du limage s’est très bien passée avec le ¨Dremmel¨ de M. Chicks.

Conseil 5: Si possible, planifier le lavage des volailles en fonction d’une météo clémente afin que les oiseaux sèchent à l’extérieur.

La veille

Vendredi est une journée de préparatif ¨véhicule et transport¨.  Je prépare le camion pour recevoir volailles et humains. Je fais le tour de la grange et de la maison à la recherche de 8 bacs de plastique pour le transport des volailles. M. Chicks y a percé des trous d’aération. J’ai également trouvé deux bacs plus petits. Un dans lequel j’ai mis les articles de préparation des volailles et dans l’autre, bols, nourriture, eau etc. Puis le soir, on prépare le lunch, le linge et le sac de jeux de Chiclettes.

Conseil 6: Préparer COMPLÈTEMENT les boîtes la veille en y mettant tout-de-suite la ripe pour recevoir les oiseaux le matin du départ. On sauve du temps et le temps bieeeen, c’est du temps pour arrêter se prendre un café pour la route…

Le jour J

C’est le grand jour. On se lève évidemment avec 30 minutes de retard. Mais j’avais quand même joué ¨safe¨. Nous avions du temps. 5h30, on prépare les oiseaux, les boîtes. Oups! C’est vrai, je dois mettre de la ripe dans les bacs! Et si je mets mets de la ripe, ça veut dire que je dois ouvrir le sac et si j’ouvre le sac, ça veut aussi dire que je dois le refermer avant de le mettre dans la boîte du camion? Bon, alors on court un autre bac car nous sommes à sec côté sac de vidanges. On trouve finalement un autre bac, sans couvercle. Pas grave, l’affaire est tiguidou pour Mme Chicks. Et comme M. Chicks semble à l’aise aussi, bien c’est doublement tiguidou.

On embarque , c’est un départ, it’s a go! Ok. Prequ’un go! On doit mettre de l’essence…évidemment!!!

Conseil 7: Bin oui. Prévoir de remplir le réservoir la veille. Surtout si vous devez quitter AVANT l’ouverture de la station d’essence. Ce qui n’était pas notre cas. Héhéhéh!!!

Pas question d’arrêter de nouveau pour un café. On se rabat sur le café de la station d’essence. Mme Chicks prend de grandes 13169814_611431359020466_1088657485_orespirations. Pas question de se laisser abattre pour un petit café de rien du tout, par un léger retard sur l’horaire ou par la nuit de merde que je venais de passer! Non, non!!! Pas question. :-/

Maintenant , deux heures de route à écouter la radio, se reposer et surtout, se calmer. Oui, le stress était grand. Je ne m’attendais à rien, mais souhaitais juste ne pas avoir de disqualifications ou terminer dernière… avant-dernière OK, pas dernière. Mais, je savais que j’allais là pour apprendre, évaluer mes oiseaux et surtout, rencontrer les autres éleveurs. Surtout, c’était MA pratique, MON essaie et MES tests. Testing, testing one, two…

Dernier gros test, l’arrivée avec la préparation des oiseaux… Je vais voir Kim pour payer mon inscription, puis elle me donne      mon numéro d’exposant. Je trouve les cages.¨ Heuuuu….Kim? Quels numéros pour les mâles et les femelles déjà? J’ai oublié13211174_611431825687086_954491488_o (bin oui, oublié… jamais su vraiment Inverser les cages, pas très ¨winner¨pour une première) ¨.   J’avais tout repassé dans ma tête la séquence. Je me suis installée sur la porte arrière du camion. J’avais mis les articles sur la porte. Chickettes 5 était dans le camion et me passait les boîtes les unes après les autres. Je nettoyais les derrières, huilais les crêtes et pattes et M. Chicks allait porter les oiseaux dans les cages.

Les oiseaux sont prêts. Mme Chicks est prête, les autres Chicks sont prêts, NOUS SOMMES PRÊTS. Maintenant on attend….on attend….on attend. Oui, aller à une expo c’est aussi attendre. On en profite pour jaser avec les autres éleveurs. En apprendre sur les lapins , et surtout faire de belles rencontres de gens qui nous posent des questions sur notre races. On leur raconte la petite histoire de la Chantecler, le pourquoi du comment de la race. On trippe. Et si on est bon comme Étienne, on vend. On vend ses oiseaux, les oiseaux des autres et en prime, les cages du petit monsieur à l’entrée.13211155_611432669020335_2104369089_o

Arrive finalement l’heure du jugement. 250 volailles, ça ne se juge pas rapidement. Nous aurons donc à attendre pratiquement à la toute fin pour voir le jugement des Chantecler. À un moment, aux Wyandotte, on note sur une carte ¨DQ Stubs¨. Stubs??? C’est quoi ¨stub¨??? Nous apprenons que ce sont des petites plumes aux pattes d’oiseaux qui devraient avoir des pattes sans plumes (cleanned leg). Ha? J’explique à Chicklettes qui est un peu inquète que:¨Pas de problème, on n’a pas ça sur les pattes des Chantecler¨…Elle suit Stéphane le juge, de très prêt et est très attentive à son travail. Puis arrive les Chantecler. Je la vois rev13148295_611432519020350_1241828021_oenir presque en pleurant:¨MAMANNN!!!  Il a mis DQ sur carte avec stubs¨ à un CHANTECLEEEER!!!!!! Oups!!! Là, j’ai comme une petite vague de chaleur qui m’inonde mais pas une très agréable si vous voyez ce que je veux dire. Là je vois tout mon travail et mon pire cauchemar se pointer devant moi: Tous les oiseaux des Chicks DISQUALIFIÉS pour des STUUUBS!!! Stifi!!!

Stéphane passe les oiseaux, les sort, les regarde, les remet en cage. C’est bon signe. Aucune disqualification. Ouf!!!  Soulagement. Puis il part avec un de mes oiseaux!! Heuuu!!! Il s’en va où comme ça? Ils ont des poux?? Ho mon Dieu!! C’est certain. Il les isole car ils ont des poux???  Étienne me jette un oeil avec un sourire et un ¨thumb’s up¨. 13161581_611432935686975_807509440_oOk! C’est bon signe? Stéphane revient, amène d’autres oiseaux (finalement les premiers de chaque classe). Reprend mon coq, amène un autre de mes coqs. Puis refait le même manège une autre fois. Puis il examine tous les oiseaux. Je comprends que c’est là que ça se passe. Il fait le choix final. Je comprends aussi que mon coq a fait meilleur de race, meilleur Américain, meilleur Standard…puis finalement, il terminera deuxième de show (Réserve de show). WOW!!!!  Je n’en reviens pas.  J’ai l’impression d’avoir une décharge électrique majeur. probablement qu’un ¨high¨doit faire la même chose. Je flotte pendant tout le retour à la maison. Mais je suis complètement vidée. Le stress et le travail de la dernière semaine me rentre dedans assez fort merci. Le verre de vin à notre arrivée a raison de mes dernières forces. Après avoir entré les oiseaux sous la pluie et mis en cage pour la quarantaine , la soirée s’est pas mal terminée là. Terminée, merci bonsoir, elle est partiiiie….

Le Après

Le croyais-je. C’était mal connaître le milieux des compétitions animales. Les critiques sont arrivées dès le lendemain. En fait, même sur place dès la fin de la sélection: ¨Bin voyons donc, yé même pas gros?¨ ¨As-tu vu la queue? ¨ Puis dans la semaine:¨13214565_611507559012846_1577329129_o Yé pas représentatif?¨ ¨Y’a pas de dos!¨ ¨Y »a la queue trop haute!¨ Et patati et patata…. La descente a été aussi fulgurante que la montée.  J’avoue que je m’attendais à plein de choses, mais pas à ça. On a souvent entendu des critiques à l’effet que les Chantecler ne se classaient pas souvent mieux que Meilleur de race ou Américains. Quand un oiseaux fait mieux, on le critique et le rabaisse. On croirait que les exposants savent comment fonctionne une expo?  Il semble que non. C’est tout simplement une photo, à un moment donnée. On tient compte des oiseaux présents, de leur condition. cette journée là, en fonction des autres oiseaux. 13149946_611433139020288_1435028073_nCette journée là, mon coq était presque le meilleur. Ce moment, c’était de me faire dire que j’avais fait du bon travail. Est-ce que l’on m’a dit que mon coq était le meilleur Chantecler ¨EVER¨? Bin non. Pour ça, il nous faudrait une exposition de race. Une expo de Chantecler, avec plusieurs sujets, de plusieurs éleveurs. À ce moment, le meilleur Chantecler pourrait se péter les bretelles d’ëtre ¨ZE¨ Chantecler. On en est loin. Pour le moment, on aspire à améliorer nos volailles et ¨battre¨ les exposants d’expérience avec les races ¨chouchous¨ qui font souvent bonne figure. À tout le moins, rendre le choix du juge difficile.  Malheureusement, des réactions comme il y en a eu, ne font que donner mauvaise presse à une race que nous essayons de faire valoir…pour les bonnes raisons.  Mon oiseau avait encore du travail à faire, des points à améliorer et je vais travailler la dessus. Mais cette victoire, elle était justifiée et pleinement méritée et je la prends avec gratitude et respect pour le travail que j’ai fait, celui du juge qui l’a fait avec sérieux et celui de mon ami Étienne qui a pris le temps d13141060_611433212353614_1345341955_ne m’expliquer, de VOUS expliquer, comment ça se passait et  motiver d’autres éleveurs à promouvoir leur race.

Pour la suite, les Chicks terminent les reproductions de l’année et on prépare les volailles pour l’Expo de Ormstown en septembre. Peut-être d’autres belles surprises à venir d’ici là. En espérant vous rencontrez dans les différentes expos agricoles cet été.  Chin :)

___________________________

N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires ou mieux? Devenez amis des Chicks sur Facebook :)

Autres articles de la série:

Exposer ses volailles – Introduction

Exposer ses volailles- Planification et préparation

Exposer ses volailles- Une semaine avant le grand jour

Exposer ses volailles- Le jour J

Exposer ses volailles- Le retour à la maison

Enregistrer

Laisser un commentaire

Chicks De Luxe is a participant in the Amazon.com.ca, Inc. Associates Program, an affiliate advertising program designed to provide a means for sites to earn advertising fees by advertising and linking to Amazon.ca